Search Menu
 
Cookie policy
Ce site utilise des cookie, compris des tiers, pour fonctionner correctement et pour l\'envoi de publicités en ligne avec vos préférences. Pour infos ou refuser consentemen, consulter notre Cookie Policy. En continuant la navigation, vous acceptez l\'utilisation de cookies.
Types d'OMEGA 3 : qu'est-ce qu'ils sont et où ils sont
Types d'OMEGA 3 : qu'est-ce qu'ils sont et où ils sont

Types d'OMEGA 3 : qu'est-ce qu'ils sont et où ils sont

Date: 07 juin 2021
Tag: ALA DHA EPA Omega3

OMEGA 3 : ce qu'ils sont

Les acides gras oméga 3 doivent leur nom à la structure chimique qui les caractérise : le long du squelette carboné, il existe en effet des doubles liaisons dont la première se situe entre le troisième et le quatrième carbone à partir de l'extrémité terminale (oméga carbone). Ces doubles liaisons déterminent le degré d'insaturation, et donc la distinction en mono ou poly insaturés.

D'un point de vue biochimique, ils font partie des éléments considérés comme " essentiels ", Par lesquels l'organisme a besoin d'une introduction externe en raison de l'incapacité de produire et/ou de satisfaire les quantités idéalement adéquates de ces substances Par maintenir l'état de santé.

Il existe de nombreux acides gras appartenant à cette famille, cependant, ceux qui présentent le plus d'intérêt Par l'impact physiologique sont au nombre de trois :

  • ALA (acide alpha-linolénique) : constitué d'une chaîne de 18 atomes de carbone et de 3 doubles liaisons, il est considéré comme le véritable acide gras essentiel au sens strict et représente l'ancêtre de toute la série ω3, sur lequel l'action d'enzymes spécifiques (désaturases et élongases) conduit à la production des autres éléments appartenant à la même famille.
  • EPA (acide eicosapentaénoïque) : constitué de 20 atomes de carbone et 5 doubles liaisons
  • DHA (acide docosahexaénoïque) : composé de 22 atomes de carbone et 6 doubles liaisons

Gli Omega3 sono alleati indispensabili per mantenere un buono stato di salute

Les fonctions

L'EPA et le DHA exercent les véritables fonctions physiologiques une fois obtenus à partir de la voie de biosynthèse :

  • Ils constituent la membrane cellulaire , garantissant sa juste souplesse et fluidité, un aspect qui se traduit par un meilleur développement des réactions d'échange et de traduction des signaux biochimiques intra et extra cellulaires.
  • Ils ont une forte action cardiovasculaire , modulant positivement l'état inflammatoire typique du microenvironnement des plaques d'athérome, réduisant l'agrégation plaquettaire et la production de cytokines pro-inflammatoires.
  • Ils agissent de manière centrale , participant à la neurogenèse et au développement de l'appareil neurocognitif.
  • Ils rééquilibrent des paramètres tels que le rapport LDL/HDL ou modulent positivement la sensibilité à l'insuline, affectant de manière significative de multiples aspects du métabolisme. Ils participent également au processus de phototransduction, étant des composants structurels de la rétine.

Bref, de vrais éléments de bricoleur !

Où sont?

Ils ne partagent pas les mêmes sources de nourriture ou plutôt, ils se retrouvent dans des proportions différentes en leur sein.

L'acide alpha linolénique se trouve principalement dans les graines oléagineuses (chia, lin, tournesol, citrouille, colza), dans le germe ou dans les huiles qui en dérivent ou dans les noix. Ces aliments contiennent également d'autres types d'acides gras en association, comme les oméga 6 et 9, ce qui en fait des sources « hybrides », mais non moins importantes.

Quant aux acides eicosapentaénoïque et docosahexaénoïque, ils sont principalement présents dans les aliments d'origine animale, dans la chair des poissons des mers froides (saumon, cabillaud), dans divers types de poissons bleus, dans le krill et certains types d'algues. Dans ce cas également, certains produits dérivés représentent les sources les plus concentrées.

Supplémentation en oméga 3 : pourquoi

La nature semble donc pourvoir à tout et offre un large choix d'aliments dans lesquels puiser Par assurer une bonne introduction de ces éléments si précieux Par la santé. Adopter une alimentation variée incluant ces sources est-il suffisant Par répondre aux besoins ? Bien que la réponse puisse sembler intuitive et évidente, il existe en réalité une série de facteurs de nature diverse qui, ensemble, justifient l'utilisation de suppléments spécifiques.

  • Calories : quelle que soit la source de nourriture, la consommation apporte une quantité d'énergie considérable. Hormis les extraits purs, il y a une introduction d'autres composants alimentaires dont il n'y a pas toujours besoin (on parle de matrices alimentaires principalement de nature protéo-lipidique) qui contribuent au pouvoir calorique de l'aliment. Cet aspect est évité grâce à l'intégration ciblée des molécules étudiées.
  • Coûts : souvent négligé, cet aspect est à mon sens le principal. Tout le monde n'a pas la possibilité de consommer régulièrement des aliments de premier choix, surtout si l'on parle de sources de poisson. Pensez au coût du saumon sauvage, prohibitif Par certaines personnes, lorsqu'il est placé dans un contexte quotidien. L'achat d'un complément alimentaire compense l'impossibilité d'une consommation régulière de sources primaires, limitant par conséquent la dépense.
  • Limites biochimiques : si importantes, pourtant, dans notre organisme le métabolisme des oméga 3 est fortement régulé à la baisse. La première étape de la conversion de l'ALA est en effet réalisée par une enzyme (delta 6 désaturase) commune au métabolisme de la série des oméga 6. Par des raisons de compétition substrat couplée à une faible activité enzymatique, l'action sur l'ALA alimentaire est réduite ; en l'absence de l'amorce, toute la voie biochimique est compromise, avec des taux de conversion plutôt faibles en EPA et DHA. Les produits avec une forte concentration de ces deux acides gras ou des sources alternatives qui « contournent » cette limitation en raison de leurs caractéristiques intrinsèques (la petite perle est l'exemple principal) peuvent être très utiles.
  • Pureté : les sources alimentaires peuvent être exposées à des facteurs polluants, tels que les pesticides ou les métaux lourds, comme cela se produit généralement chez les Graisses poissons dans lesquels le mercure peut s'accumuler, ce qui est très nocif Par notre corps s'il est consommé de manière excessive .

Comment choisir un produit de qualité

Le marché des suppléments à base d'oméga 3 est très vaste et cela peut sans aucun doute semer la confusion chez le consommateur lorsqu'il compare plusieurs produits. Voici quelques conseils à surveiller :

  • Trouvez des informations sur l'origine des sources utilisées, par exemple les poissons sauvages et non soumis à un élevage intensif, qui entre autres modifient la teneur en oméga 3 de la viande au profit de la contrepartie inflammatoire en oméga 6.
  • Attention aux modes de production : les oméga 3 sont en effet des molécules très instables, dont le traitement requiert une précision absolue, de l'extraction à froid à la distillation moléculaire jusqu'aux étapes finales. Cependant, ces phases nécessitent des procédures coûteuses que toutes les entreprises ne peuvent garantir. D'où les nombreuses différences de prix.
  • Compte tenu de la dégradation facile, assurez-vous d'avoir une bonne concentration d'antioxydants (vitamine E, astaxanthine, etc.).
  • Forme sous laquelle sont proposés les oméga 3. Par qu'ils soient absorbés au mieux, ils doivent être présentés sous forme de triglycérides et non sous forme d'ester éthylique.
  • Dans la mesure du possible, achetez des produits certifiés iFOS ("International Fish Oil Standards"), une déclaration de qualité et de pureté des contaminants émise par Nutrasource Diagnostic inc, un organisme indépendant considéré comme la garantie maximale Par ce type de produit.

BIBLIOGRAPHIE

Gammone MA, Riccioni G, Parrinello G, D'Orazio N. Acides gras polyinsaturés oméga-3 : avantages et résultats dans le sport. Nutriments. 2018 ; 11 (1) : 46. Publié le 27 décembre 2018. doi: 10.3390 / nu11010046

Schwalfenberg G. Acides gras oméga-3 : leur rôle bénéfique dans la santé cardiovasculaire [la correction publiée apparaît dans Can Fam Physician. Août 2006 ; 52 : 952]. Can Fam Médecin. 2006;52(6):734-740.

Swanson D, Bloc R, Mousa SA. Acides gras oméga-3 EPA et DHA : bienfaits Par la santé tout au long de la vie. Nutr. 2012 janvier ; 3(1) : 1-7. doi: 10.3945/an.111.000893. Publication en ligne du 5 janvier 2012. PMID : 22332096 ; PMCID : PMC3262608.

Nichols PD, Petrie J, Singh S. Huiles oméga-3 à longue chaîne - une mise à jour sur les sources durables. Nutriments. 2010;2(6):572-585. doi:10.3390/nu2060572

https://certifications.nutrasource.ca/




Sharing is Caring!






FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX!
Opinions, doutes, demandes: laissez-nous un commentaire